Accueil > Membres et contacts > Doctorants

CARPENTIER Irène


PNG - 50.2 ko

Doctorante
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
École doctorale de géographie
Géographie

Année de première inscription : 2011
Tél : 06 50 19 55 32
Adresse professionnelle : Ladyss, 2 rue Valette, 75005 Paris
Courriel : i.carpentier88@gmail.com
Master d’origine : EPMS (Environnement paysages milieux et sociétés), Université Paris Diderot
Directrice de thèse : Alia GANA

TITRE DE LA THÈSE

Les « révolutions silencieuses » des territoires oasiens du sud tunisien.
Crises des modèles et réponses locales. L’exemple de Tozeur et Gabès (Sud tunisien)

RÉSUMÉ DE LA THÈSE

Ce travail interroge les mutations des territoires oasiens tunisiens à la lumière d’une analyse des stratégies de mise en valeur déployées en réponse aux crises des modèles de développement dans les oasis, à partir des cas de Tozeur et Gabès.
À travers une approche de géographie sociale combinant les outils méthodologiques (observation, enquêtes, questionnaires), l’étude se focalise sur la mise en lumière des liens entre diversification des formes de valorisation et reconfiguration du territoire local, en articulation au débat politique national émergent sur les modes de gestion des ressources locales.
Cette démarche permet de saisir comment la diversification des projets et acteurs impliqués participe d’une renégociation des critères de valorisation du territoire oasien.
Nos résultats soulignent l’émergence de pratiques et projets qui se revendiquent comme ouvertement critiques des modèles de développement qui ont orienté les politiques menées dans les espaces oasiens. Simultanément marginalisé et idéalisé dans les représentations des différents acteurs, le système oasien fait face à une série de menaces – désertification, urbanisation, pollution, abandon –, qui remettent en cause sa pérennité.
Dans un contexte d’ouverture politique, la concurrence dans l’accès et l’exploitation des ressources est l’occasion d’une multiplication des conflits et revendications pour une redéfinition des modes de gestion des ressources, plus à même de répondre aux aspirations locales. La place des travailleurs agricoles, la réforme de la gestion de l’irrigation, la commercialisation des productions, le rôle de l’activité agricole, sont autant de motifs de mobilisations qui participent de l’intégration accrue des espaces oasiens aux débats politiques nationaux.
Entre aspiration à la justice sociale des petits exploitants marginalisés et émergence d’un discours consensuel, porté par une scène associative en pleine expansion, sur la « sauvegarde » et valorisation « durable » du territoire local, les oasis apparaissent comme des territoires privilégiés pour analyser les dynamiques d’une certaine rhétorique de la transition des modèles.

Mots-clés

modèles de développement, territoires, rapports villes-campagnes, espaces ruraux, oasis, durabilité, printemps arabes, Tunisie

PUBLICATIONS

- Carpentier I., 2017. Diversité des dynamiques locales dans les oasis du sud de la Tunisie, Cahiers Agricultures, 26, 3, 35001, https://doi.org/10.1051/cagri/2017017
- Carpentier I., Gana A., 2017. Changing agricultural practices in the oases of southern Tunisia : conflict and competition for resources in post-revolutionary and globalization context, in Lavie E., Marshall A. (Eds), Oases in globalization. Ruptures and continuities, Springer, 153-176, DOI : 10.1007/978-3-319-50749-1_9
- Carpentier I., 2016. L’observatoire localisé de Gabès, les ressorts d’une victoire éclatante du parti Ennahdha, in Gana A., Van Hamme G. (Eds), Élections et territoires en Tunisie, Paris, Kharthala, Chap. 8.
- Carpentier I., Gana A., 2014. Les oasis de Tozeur et Chenini Gabès : diversité et durabilité des formes de valorisation à l’ère de la mondialisation et des crises du développement, in Actes du colloque « Oasis dans la mondialisation : ruptures et continuités », décembre 2013, Paris, 105-112, hal-01024643.




français      english




Rechercher


Plaquette du Ladyss
PNG - 17.3 ko



Livret des doctorants
PNG - 19.3 ko



PNG - 4.1 ko


JPEG - 6.9 ko


JPEG - 14.3 ko


JPEG - 7.9 ko


PNG - 5.8 ko