Accueil > Recherche > Programmes de recherche

Prospective des modes de vie urbains et facteur 4 (PROMOV)


  • Responsable : Fijalkow Yankel (ESO)
  • Participant Ladyss : Nathalie Blanc


Prospective des modes de vie urbains et facteur 4 (PROMOV)

Financement
Programme interdisciplinaire Énergie du CNRS, 2010-2012

Responsable
Fijalkow Yankel (ESO)

Participants
Participant Ladyss
Nathalie Blanc

Participants non Ladyss
Michelle Dobré (Centre Maurice Halbwachs [CMH], UMR8097 CNRS/EHESS/ENS)
Jean-Yves Authier (Groupe de recherche sur la socialisation [GRS], UMR5040 Université Lyon 2/ENS LSH/CNRS)
Mindjid Maizia (Cités, territoires, environnement et sociétés [CITERES], UMR6173 Université de Tours/CNRS)

Mots-clés
Modes de vie urbains, facteur 4, prospective, 2050, société post-carbone, œuvres littéraires de science-fiction

Axe de recherche du Ladyss auquel le programme se rattache
Axe 3 – L’environnement vers un nouveau paradigme ?

Présentation et objectifs du programme
La division par quatre des émissions de CO2 d’ici 2050 est un objectif aujourd’hui largement partagé. Elle impose une mutation profonde des villes, en particulier des formes urbaines et des modes de vie, éléments structurants de l’empreinte énergétique et environnementale des villes.

Le projet de recherche vise en premier lieu à analyser l’évolution des modes de vie des urbains, inducteurs de comportements générateurs de gaz à effet de serre, et à identifier les variables-clés de cette évolution. Cette analyse sera conduite à travers un état de l’art à l’échelle internationale et des ateliers de travail sollicitant des chercheurs et experts. Sur la base de cette observation, un exercice de construction de visions de modes de vie à l’horizon 2050 sera développé à partir des ateliers et au sein du comité de pilotage du projet. La traduction littéraire de ces visions permettra d’esquisser et de comparer des « récits de vie » selon leur capacité à produire une société « post-carbone » ou pas. Ces visions du futur en 2050 seront traduites dans un second temps en scénarios quantifiés évaluant leur impact en termes de consommation d’énergie et d’émissions de CO2.

Ce projet de recherche se place résolument dans une démarche prospective visant à dessiner des images différentes du futur, à les mettre en débat et à en tirer in fine des enseignements pour l’action.
L’apport du LADYSS au programme concerne spécifiquement l’inventaire des possibles en matière de modes de vie 2050, à travers une analyse des œuvres littéraires de science-fiction projetant des futurs imaginaires et des modes de vie créatifs.




français      english




Rechercher