Accueil > Recherche > Axes de Recherche > Archives > Séminaires du Ladyss Paris 8

Séminaire du Ladyss Paris 8 (année 2013-2014) : Territorialisation explicite et discrimination implicite


Lieu : Université Paris 8, 2 rue de la Liberté, Saint-Denis

Les séances ont lieu de 15h à 18 h en salle D143 - Bâtiment D - 1er étage

Thématique :

La volonté de traiter de façon équitable les personnes et les territoires en tenant compte de leurs vulnérabilités spécifiques amène de nombreuses organisations collectives à territorialiser de façon explicite leurs dispositifs et institutions.

La territorialisation reste cependant une opération spatiale de distinction et de hiérarchisation des individus les uns par rapports aux autres. Cette distinction s’opère via les périmètres retenus pour mettre en oeuvre les dispositifs, et via les critères socio-spatiaux qui fondent ces périmètres. Cette opération spatiale explicite entraine dans certains cas des effets de distinction sociale, vécus comme injustes ou illégitimes, qui s’apparentent donc à de la discrimination. Elle peut même entretenir les phénomènes qu’elle prétend combattre : par exemple, la fiscalité attractive de certains zonages qui créent des effets d’aubaine sans réellement ancrer dans le territoire les acteurs qui en bénéficient, ou encore la séparation homme-femme dans certains métros qui, en visant à sécuriser les déplacements, entretient la disctinction sociale sur laquelle elle repose.

D’autres fois, l’égalité apparente des traitements sur un strict plan spatial omet des inégalités fortes entre espaces, ou entre populations d’un même périmètre, générant une fois encore des effets discriminants : l’égalité spatiale dans l’affectation de moyens financiers sans tenir compte des seuils démographiques, par exemple dans la carte scolaire et des disparités de budget rapporté aux élèves de chaque établissement, malgré une enveloppe globale en apparence égale, ou dans l’accessibilité réelle aux services de santé, par exemple dans la territorialisation des politiques de santé publique à travers la loi « hôpital, patients, santé et territoires » qui vise à tenir compte de la spécificité des configurations locales d’accès aux soins pour garantir un traitement équitable de tous les patients.

Par ailleurs, les politiques visant à concentrer les moyens de l’aménagement sur certains territoires considérés comme « compétitifs » dans le cadre d’une mise en concurrence européenne ou mondiale des territoires tend à favoriser intentionnellement des territoires que l’on sait pourtant déjà être les plus avantagés. Ceci relève clairement d’une stratégie explicite de renforcement des territoires les plus puissants, avec dans l’idée – classique dans une approche néolibérale – qu’au final, tout le monde y gagnera par un processus de redistribution des richesses ou d’effets collatéraux positifs des dynamismes. Mais ces prétendues retombées positives sont rarement explicitées.

On s’interrogera dans ce séminaire sur le caractère implicite de ces discriminations, intentionnelles sans pour autant être formulées, conduisant à des distinctions effectives ou ressenties. Il existerait donc une distance entre les arguments mobilisés pour légitimer la territorialisation des actions, reposant sur l’équité ou l’égalité, et leurs attendus réels, implicites mais intentionnels.

Programme

8 janvier 2014
La division spatiale du travail et discriminations régionales dans les entreprises. Implicites et explicites de leur production et de leur reproduction par les acteurs entrepreneuriaux.
Coordination : Eve-Anne Bühler
Intervenants : Marina Castro (PUC-SP), Samuel Frederico (UNESP)

Dans le cadre de la thématique générale de l’année, à savoir "Territorialisation explicite et discrimination implicite", les interventions de cette séance appréhenderont la façon dont les entreprises mobilisent l’espace dans leurs stratégies économiques en effectuant des choix explicites, notamment via leurs localisations et le positionnement spatial des différentes fonctions qu’elles assurent. Nous verrons comment l’explicite des justifications économiques, construit sur le registre de la compétitivité et de l’efficience, s’inscrivent dans la continuité d’une pensée discriminante et discriminatoire du territoire brésilien et de ses populations. Les interventions montreront aussi la façon dont ces choix contribuent en retour à remodeler les inégalités territoriales, souvent en accentuant la fragmentation et l’exclusion socio-spatiale, la déplaçant aussi parfois, créant des îlots de croissance en apparence paradoxaux.

Cette approche sera travaillée à différentes échelles au fil des interventions, de l’intra-urbain à l’échelle nationale, et s’appuiera sur une lecture critique du capitalisme et de sa dynamique.

Les deux intervenants de cette séance sont enseignants-chercheurs dans l’État de São Paulo, au Brésil, et sont invités au LADYSS pendant le mois de janvier :

Samuel Frederico, maître de conférences à l’UNESP, São Paulo : "Économie politique de l’agrobusiness et régions compétitives au Brésil"

Marina Castro, maître de conférences à la PUC, São Paulo : “Division territoriale du travail dans les Centrales d’appel et développement inégal au Brésil"


12 mars 2014
La notion "d’égalité territoriale", nouveau référentiel pour l’aménagement des territoires ? Débats autour de l’action du ministère Dufflot et du rapport Laurent
Coordination : Johan Milian
Intervenant : Stéphane Loukianoff, Délégué général de l’UNADEL


23 avril 2014
De la justice sociale à la discrimination spatiale. Questionnement autour des politiques d’habitat dans les villes privatisées
Coordination : Alphonse Yapi-Diahou
Intervenants : à préciser


7 mai 2014
La rénovation urbaine et ses conséquences en termes de discrimination territoriale implicite
Coordination : Marion Tillous
Intervenant : Paul Watt, Université de Birbeck (UK)


14 mai 2014
L’accessibilité territoriale ou comment rendre implicites des discriminations territoriales explicites ?
Coordination : Marion Tillous
Intervenant : Yves Jouffe, LVMT

18 juin 2014
Synthèse de l’année et projet 2014-2015

Contact :
Alphonse Yapi-Diahou
Bureau D 144
Tél : 01 49 40 73 60
Courriel : ayapi-diahou@univ-paris8.fr




français      english




Rechercher


Plaquette du Ladyss
PNG - 17.3 ko



Livret des doctorants
PNG - 19.3 ko



PNG - 4.1 ko


JPEG - 6.9 ko


JPEG - 14.3 ko


JPEG - 7.9 ko


PNG - 5.8 ko